Moïse DURAND
Consultant webmarketing au carrefour du SEO et de l'UX Design.
Moïse DURAND

@mosedurand

Consultant Webmarketing, fan d'UX Design, Co-gérant de l'agence Terre Digitale.
RT @WalterStephanie: Design Elements & Principles https://t.co/eXy39YsHoF - 2 mois ago

Le permission marketing ou marketing de permission est un concept plus vraiment neuf mais toujours terriblement efficace pour promouvoir son activité sur Internet.

Créé par le gourou du marketing Seth Godin au début des années 2000, le permission marketing s’oppose radicalement au marketing, « classique », dit d’interruption.

L’analogie est la suivante : imaginons que vous cherchiez à vous marier. Vous vous mettez sur votre 31 puis arpentez tous les clubs de rencontre de la ville en demandant, de but en blanc : « vous voulez vous marier avec moi ? »

Le marketing d’interruption c’est un peu la même chose. Il regroupe toutes les stratégies utilisant des médias ou techniques qui interrompent l’activité du consommateur. L’objectif est de capter son attention pour l’amener à l’action après administration plus ou moins répétée du message via nos supports préférés : publicité télévisée, campagne de presse, affichage, phoning, e-mail spam, courriers publicitaires…

Pour l’auteur, ces techniques perdent en efficacité parce que les gens n’ont plus le temps, ni la capacité de prêter attention aux messages publicitaires. En effet, l’offre de produits et services, plus ou moins interchangeables, a littéralement explosé et le marché publicitaire est plus que saturé.

Aujourd’hui, seules les plus grandes marques peuvent se permettre d’investir dans cette communication d’interruption de masse mais avec des rendements de plus en plus faibles.

Je reviens donc au principe de permission marketing (les gens super à la mode parlent aussi d’inbound marketing), à mon avis, stratégie web la plus efficace pour les petites structures.

L’objectif est de créer une relation avec une audience ciblée grâce à du contenu informatif.

Imaginons que vous soyez coach sportif et que vous vendiez des cours à domicile ou en salle. Au lieu d’inonder toute la ville avec des flyers promotionnels, vous créez un blog et publiez régulièrement des articles, pertinents, utiles, non commerciaux, sur la thématique du bien être et de la remise en forme.

Vous proposez ensuite à vos lecteurs d’intégrer votre communauté sur Facebook pour leur donner des infos complémentaires et pourquoi pas un guide sur la remise en forme en échange de leur adresse e-mail, puis une offre d’essai pour des séances de coaching ou une promotion… et ainsi de suite.

Tout le processus doit se faire progressivement, étape par étape. L’objectif est de faire d’un internaute lambda, un lecteur, puis un utilisateur ayant volontairement choisi de recevoir des informations de votre part, jusqu’à devenir un client fidèle.

Vous allez me dire que pour faire d’un internaute, un lecteur de blog, il faut bien qu’il y ait eu interruption quelque part ! Pas forcément, si l’internaute est en situation de recherche d’information sur un moteur de recherche et tombe par « chance » (merci le SEO) sur votre site ou provient d’un site référent dans la thématique.

Disons que cela correspond au premier rendez-vous galant.